29 oct

Si vous êtes locataire d’un bien immobilier à Montlhéry, en 2019 le mode de calcul des APL sera différent !

142©-JOVO-copy

Le gouvernement a décidé de faire des économies, jugeant que la politique du logement en France coûte trop cher (40 milliards d’euros par an) à l’État, en plus d’être inefficace. Si vous êtes locataire d’un logement à Montlhéry, vous avez certainement entendu parler de la réforme qui concerne les APL locatives.
Curieusement, si l’annonce de la baisse des APL de 5 € a suscité de nombreuses réactions, le fait que leur mode de calcul soit modifié dès 2019 est passé presque inaperçu. Et pourtant, cette réforme a pour but de faire gagner 100 millions d’euros par mois à l’État, ce qui sous-entend que les allocations baisseront de facto pour certains bénéficiaires, tandis que d’autres ne les toucheront plus. Qu’est-ce qui va changer en 2019 ? Si vous percevez des APL pour la location de votre logement à Montlhéry, elles ne seront plus calculées sur la base de vos revenus d’il y a deux ans, comme cela a toujours été le cas, mais sur la base de vos revenus en cours.

Le ministère de la Cohésion des territoires, qui a présenté sa stratégie pour le logement, s’est justifié en expliquant que ce décalage n-2 est un frein à la mobilité des Français et ne permet pas de tenir compte de la situation réelle des allocataires. Ce qui n’est pas un avantage pour eux…

Objectif : 100 millions d’euros d’économie sur 3 mois
Rappelons qu’aujourd’hui, 6,5 millions de ménages en France perçoivent les APL. Et le gouvernement en est persuadé : les APL font grimper les loyers. Quant à la baisse des aides au logement de 5 € par mois, confirmée par le secrétaire d’État, elle entrera en vigueur dès le 1er octobre prochain. Elle fera économiser près de 100 millions d’euros sur les trois derniers mois de l’année. A suivre donc…

C.V. / Bazikpress© JOVO

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée