22 Déc

L’extension du Prêt à Taux Zéro encourage l’immobilier à Montlhéry !

Au départ, le PTZ devait concerner uniquement l’ensemble de la zone C, soit 30 000 communes. Finalement, dès le 1er janvier prochain, le PTZ dans l’ancien sera accessible sur l’ensemble du territoire. Consenti pour financer l’achat d’une résidence principale, il doit s’accompagner de travaux d’amélioration d’un montant au moins égal à 25 % du coût total de l’opération, à effectuer dans les 3 ans suivants l’achat. Et il pourra financer jusqu’à 40 % du montant de l’acquisition.

C’est bien sur une aide appréciée pour les primo-accédants et l’immobilier à Montlhéry. Même si, Yann Jehanno, directeur exécutif du réseau Laforêt Immobilier regrette que la quotité de travaux ait été maintenue à ce niveau : « Évidemment, je me réjouis de cette extension, car cela faisait un moment que l’ensemble de la profession militait pour que le PTZ relancé dans l’ancien, en janvier dernier, et qui ne concernait que 6000 communes rurales de moins de 10 000 habitants, soit étendu. Le PTZ rural avait quelque chose d’incohérent puisqu’on demandait à des primo-accédants d’aller s’implanter dans des endroits où il n’y avait ni tissu économique, ni infrastructure et de réaliser de gros travaux ! En revanche, la profession remettait également en question la quotité de travaux à réaliser pour bénéficier d’un prêt à taux zéro et, sur ce point, nous n’avons pas été entendus. 25% c’est énorme ! Cette contrainte est problématique puisqu’on le voit, lorsque des travaux sont réalisés dans des logements, on excède rarement 10%, voire 12% du prix d’un logement. Dans certains secteurs, ce PTZ malheureusement ne fonctionnera toujours pas !».

Objectif : relancer l’immobilier
« Cette nouvelle version du PTZ devrait permettre un retour des primo-accédants en 2016, tant dans l’ancien que dans le neuf, et redonner ainsi du dynamisme au marché immobilier. Dans un contexte de taux bas et de relative stabilité des prix, l’élargissement du PTZ est l’élément qui manquait pour permettre un redémarrage du marché en 2016», explique Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.

C.V. / Bazikpress © herreneck

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée