31 Août

Votre appartement en vente à Montlhéry est-il proche de transports en commun ?

Selon les chiffres de l’Observatoire du Moral Immobilier publiés par Logic-Immo, plus de 6 Français sur 10 reconnaissent ne pas accepter un trajet de plus de 30 minutes entre leur futur domicile et leur lieu de travail, soit une heure aller-retour.

Dans le détail, 16,5 % sont prêts à faire 15 minutes de trajet maximum et 45,9 % entre 15 et 30 minutes. Près d’un quart des Français interrogés dans le cadre de cette étude (23,70 %) sont tout de même prêts à faire entre 30 et 45 minutes de trajet entre leur logement et leur travail. En revanche, ils sont seulement 11 % à accepter de faire entre 45 minutes et 1 heure de trajet et 3 % à envisager de faire plus d’une heure. Vous avez un appartement à vendre à Montlhéry ? Espérons qu’il est bien placé en termes de transports en commun !

« Le temps de trajet domicile-travail et l’accès aux transports en commun sont des éléments souvent cruciaux avant de se positionner sur un achat immobilier, explique Séverine Amate, porte-parole de l’Observatoire Logic-Immo du Moral immobilier. Au-delà d’une heure quotidienne de trajet aller-retour, plus de 6 acquéreurs sur 10 expriment que cela est un frein à l’achat. »

Toujours selon cette étude, 58,9% des Français veulent un accès facilité aux transports en commun (bus, métro, train, tramway…). Seuls 36,3 % des Français interrogés par Logic-Immo envisageraient d’acquérir un bien immobilier ne proposant pas un accès facilité aux transports en commun : 14,3 % disent être « tout à fait » prêts et 22 % « plutôt » prêts. Enfin, 4,8 % des personnes interrogées n’ont pas souhaité se prononcer sur la question.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée