8 Avr

C’est quasiment impossible d’acheter un bien immobilier à Montlhéry sans être en CDI !

En 2020, dans le contexte de durcissement des conditions d’octroi de crédit en lien avec les recommandations du Haut conseil de sécurité financière (HCSF), la part des emprunteurs en CDD, avait encore régressé : chez Vousfinancer, seul 1,2 % des emprunteurs étaient en CDD en 2020 contre 1,3 % en 2019 et 1,7 % en 2017. Un chiffre bien loin de la réalité du marché du travail en France puisque 87 % des embauches se font en CDD. Et même si au total seuls 12 % des employés en France sont en CDD, ils sont sous représentés parmi les emprunteurs en raison de deux freins majeurs pour les banques : 85 % des CDD sont signés sur des durées inférieures à un mois (contre 57 % en 1998), et seul 1 CDD sur 5 devient un CDI au bout d’un an contre un sur 2 en 1982 (source : France Stratégie). Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Montlhéry sans être en CDI ? On ne va pas vous mentir : en 2021, c’est quasiment mission impossible !

Selon une étude sur les financements de dossiers hors CDI menée par Vousfinancer du 5 au 10 mars dernier auprès des 185 agences du réseau, 63 % des courtiers ont le sentiment qu’en 2021, dans le contexte actuel, les banques sont encore plus réticentes à financer des profils « hors CDI » que ces dernières années. 27 % jugent qu’il n’y a pas dévolution et que c’est aussi compliqué qu’avant. Seuls 10 % trouvent qu’en ce début d’année, les banques acceptent de financer quelques-uns de ces profils, sous conditions.

Selon les agences Vousfinancer, les créateurs d’entreprise (27 % des réponses), les intermittents du spectacle (21 %) et les auto-entrepreneurs à égalité avec les CDD (19 %), sont les dossiers les plus complexes à financer actuellement. « Il était déjà compliqué de financer les créateurs d’entreprises ces dernières années, car, les banques demandent 3 ans de bilan, mais dans le contexte actuel d’incertitudes économiques, dans certains secteurs comme l’événementiel, le tourisme, la restauration, c’est l’ensemble des entrepreneurs, même avec un historique, qu’on ne parvient plus à financer…», explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée