25 Oct

Achetez une maison à Montlhéry, même si vous avez plus de 50 ans !

Vous souhaitez réaliser l’achat d’une maison à Montlhéry ? Vous avez plus de 50 ans ? Est-ce possible ? Faisons le point …

Les séniors empruntent sur des durées courtes – 15 ans en moyenne -, ont de l’apport, des assurances-vie ou sont déjà propriétaires ce qui offre des garanties pour la banque, et ils ont des charges souvent plus faibles, car ils n’ont plus d’enfants à charge… mais le revers de la médaille est qu’ils sont déjà bancarisés, peuvent avoir des problèmes de santé, entraînant un coût d’assurance plus élevé pouvant les rendre difficilement finançables, et des revenus qu’il faut anticiper à la baisse au moment de la retraite.

Ainsi, à partir de 55 ans, lors d’une demande de crédit immobilier, la quasi-totalité des banques demande une l’estimation du montant de la retraite qui sera versé. En fonction de l’âge de l’emprunteur et de sa date de départ à la retraite, les banques prennent en compte soit le salaire à taux plein, soit le plus souvent les revenus au moment du passage à la retraite, pour calculer le taux d’endettement.

Vous souhaitez réaliser un achat immobilier à Montlhéry ? Il n’est théoriquement jamais trop tard pour emprunter, d’autant que des solutions existent, même s’il vaut mieux le faire tout de même lorsque l’on est encore en activité. Mais on ne va pas vous mentir, chez Vousfinancer, seuls 12 % des emprunteurs ont plus de 50 ans en 2020 contre 17 % en 2019, un chiffre en recul dans un contexte de durcissement des conditions d’octroi de crédit et de baisse du taux d’usure, taux maximum auquel il est possible d’emprunter… Et seulement 3 % dépassent actuellement l’âge de 60 ans.

« L’un des soucis majeurs que l’on rencontre lorsqu’on veut financer des séniors est le dépassement du taux d’usure : souvent ils ont besoin d’un crédit-relais sec, ou bien d’un crédit sur courte durée, avec un taux d’assurance élevé… Les coûts annexes au crédit sont donc repartis sur une courte durée, ce qui en renforce le poids dans le TAEG qui dépasse souvent le taux d’usure et entraine donc un refus de prêt », explique Sandrine Allonier, de Vousfinancer.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée