30 Mai

Acheter une maison à Montlhéry même si vous êtes célibataire !

Vous êtes célibataire, veuf/veuve ou bien encore divorcé vivant seul et vous envisagez d’acheter une maison à Montlhéry ? Vous êtes ce qu’on appelle un Primo Solo, c’est-à-dire un emprunter qui achète seul et qui ne peut donc compter que sur son unique revenu ? Dans la réalité, vous n’êtes pas si « seul » que cela : l’an passé, 4 primo-accédants sur 10 ont acheté en solo. Voyons ensemble quelles sont les astuces pour partir seul et terminer avec une maison !

95% des « primos solos » ont un apport !
D’après l’Observatoire « Mon 1er achat SeLoger & Empruntis », 95 % des primos solos ont eu recours à un apport. Mais l’impact des prix de l’immobilier sur leur pouvoir d’achat les pousse à engager toujours plus d’épargne pour acheter le bien qu’ils convoitent : leur apport moyen en 2021 est ainsi de 63 657 €, un montant inférieur aux couples de 11 %, mais en progression de 12 % (vs 7 % pour les couples).

Pour ceux qui, à Montlhéry, n’ont pas l’apport nécessaire, il faudra convaincre le banquier avec un revenu plus important que la moyenne : les primos solos sans apport ont des revenus supérieurs de 13% à ceux ayant un apport.

Un emploi stable avec un potentiel d’évolution
Le crédit et sa mensualité reposant sur un seul emprunteur, les revenus sont clés : stabilité professionnelle, potentiel d’évolution des revenus en cas d’absence d’apport, marge de manœuvre budgétaire sont des critères regardés avec attention par les banques.

Avec des revenus moyens mensuels de 3 873 € (inférieurs de 26 % aux couples, 5264 € à 2), les primo solos de Montlhéry ont une capacité d’emprunt plus limitée (pour mémoire 35 % des revenus). Ils profitent au maximum de leurs revenus et sont ainsi 1 sur 4 à s’endetter au-delà de 30 % de leurs revenus (c’est le cas pour 1 couple sur 5). Ils empruntent en moyenne 185 223 € (vs 253 137 € pour les couples soit 27 % de moins), sur 21 ans.

Ne pas oublier les prêts aidés
Pour boucler leur projet, les primos solos qui veulent acheter à Montlhéry ont un autre atout dans leurs manches : les prêts aidés, dont le PTZ constitue le principal levier : 15 % d’entre eux en bénéficient, pour un montant moyen de 50 654 €. Un bon conseil pour tous ceux qui veulent se lancer : préparer votre projet en amont !

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée